Les artisans doivent annoncer leurs prix sur Internet
Nouvel arrêté du journal officiel

Travaux à domicile : les artisans devront annoncer leurs prix sur Internet

L’activité de dépannage à domicile constitue l’un des premiers postes d’enregistrement des plaintes reçues par la Direction de la répression des fraudes.

ILLUSTRATION. Les artisans, comme les plombiers et les serruriers, devront bientôt obligatoirement afficher leurs tarifs sur leur site internet.

L‘arrêté est paru ce samedi au Journal officiel et entrera en vigueur le 1er avril prochain : les professionnels intervenant au domicile des particuliers pour des dépannages, réparations ou de l’entretien dans les secteurs du bâtiment et de l’équipement de la maison, comme les plombiers, électriciens ou serruriers, devront bientôt obligatoirement afficher leurs tarifs sur internet s’ils ont un site. En revanche, les prestations de raccordement à un réseau public «effectuées par un concessionnaire de service public ou sous sa responsabilité et qui font l’objet d’une tarification publique» ne sont pas concernées.
Toutes les informations concernant le taux horaire de main d’oeuvre, les modalités de décompte du temps estimé, les prix des prestations forfaitaires, les frais de déplacement, ou le caractère gratuit ou payant du devis, qui devaient déjà être pour la plupart communiquées au consommateur avant toute prestation, «doivent également être aisément accessibles sur tout espace de communication en ligne dédié au professionnel», indique le texte.
Les consommateurs doivent pouvoir garder les pièces changées
Avant tout travaux, les professionnels devront remettre au client un document détaillé où devront figurer les informations auparavant précisées dans l’ordre de réparation et le devis. Par ailleurs, le consommateur devra être informé qu’il peut conserver les pièces, les éléments ou appareils remplacés.
L’activité de dépannage à domicile constitue l’un des premiers postes d’enregistrement des plaintes reçues par la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF). Cette dernière a mené en septembre une campagne de sensibilisation destinée à informer les consommateurs sur les pratiques de certains professionnels du dépannage à domicile qui profitent de leur vulnérabilité pour les tromper.
Les secteurs concernés par l’arrêté :

– maçonnerie ;
– fumisterie et génie climatique, y compris les énergies renouvelables ;
– ramonage ;
– isolation ;
– menuiserie (y compris entretien des portes de garage, porte de garage automatiques et portails électriques) ;
– serrurerie (y compris remplacement de ferme-porte) ;
– couverture, toiture (y compris application d’hydrofuge et démoussage) ;
– étanchéité (y compris réparation des joints de terrasse, entretien des terrasses et recherche et réparation) ;
– plomberie, sanitaires ;
– plâtrerie ;
– peinture ;
– vitrerie ;
– miroiterie ;
– revêtement de murs et de sols en tous matériaux ;
– électricité ;
– évacuation des eaux pluviales, curage des eaux usées, nettoyage et débouchage des canalisations;
– entretien et réparation des systèmes d’alarme et de télésurveillance ;
– entretien et réparation des plates-formes élévatrices privatives ;
– prestations de dératisation et désinsectisation ;
– entretien et désinfection des vide-ordures ;
– entretien des extincteurs.
Partager la publication “Travaux à domicile : les artisans devront annoncer leurs prix sur Internet”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *