Les 4 mesures phare annoncée par Nicolas HUlot

Les « quatre première mesures phares » du Plan climat, « s’inscrivent dans la dimension solidaire » du ministère de Nicolas Hulot et « constituent (…) le ‘’paquet solidarité climatique’’ »

Le 22 septembre 2017.

En juillet dernier, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait le Plan climat de la France. Et pour atteindre les objectifs de cette initiative ambitieuse, chacun a son rôle à jouer !

De multiples aides en faveur de l’environnement

  • « La première, c’est la prime à la conversion des véhicules. Pour ceux qui veulent passer d’un vieux véhicule polluant à une voiture thermique à faible émission de CO2 », annonce le ministre.« À partir de 2018, la prime de 500 euros à 1 000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d’avant 1997 ou diesel d’avant 2001 (…)
  • Et pour tous ceux qui souhaitent passer à l’électrique, la prime à la conversion sera de 2 500 euros », détaille-t-il.
  •  

    Au-delà de l’extension de la prime à la casse, le ‘’chèque énergie’’, qui permet de payer des factures pour tout type d’énergie, va se généraliser peu à peu après une expérimentation dans quatre départements.

    « Il devrait permettre d’aider 4 millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d’énergie », estime Nicolas Hulot. « Le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an. À compter de 2019, il sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne. C’est une mesure conséquente, j’y tiens beaucoup. »

    En revanche, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), attribué aux ménages réalisant des travaux d’économie d’énergie, disparaîtra en 2019 pour laisser place à une prime « versée dès que les travaux seront achevés ».

  • Enfin, « les ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante » pourront bénéficier d’une aide particulière pouvant aller « jusqu’à 3 000 euros », « à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur ».

Source : Batiweb.com

Lien : cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *