Systèmes de chauffage énergie renouvelable (ENR)

Intéressant, non?

Le bois énergie est la première énergie renouvelable utilisée en France et en Bretagne. Son prix est stable et son origine locale.
Une bonne raison de continuer!

Bientôt 23% d’énergie renouvelable (ENR) en France! La Loi sur la transition énergétique engage la France sur le chemin des ENR… Les raisons:

  • Elles sont peu polluantes
  • Elle émettent peu de gaz à effet de serre (GES)
  • Leur disponibilité est assurée sur le long terme
  • Elles sont le plus souvent locales

beganne“Le territoire de La Gacilly possède un potentiel considérable en énergies renouvelables que cela soit de l’éolien, du photovoltaïque, de la méthanisation ou du bois-énergie. Ce potentiel de production est en mesure de couvrir environ 49 % de la consommation d’énergie primaire globale et 71 % de la consommation d’énergie finale du territoire.”  (1)

(1)”Profil Energie de la Communauté de Communes du Pays de La Gacilly” étude du département du Morbihan en 2014.

1. Se chauffer au bois

Le bois énergie est la première énergie renouvelable utilisée en France et en Bretagne. Pour l’utilisateur, le chauffage au bois est écologique, convivial et  économique. La Bretagne est  la région de France ou se vend le plus de poêles (et d’inserts) à bois avec Rhône-Alpes, soit 34.000 appareils sur 350.000 ventes sur le réseau national. Poêle à bois (et inserts) sont particulièrement bien adaptés à la thermie bretonne ou les froids ne sont pas intenses mais le ressenti du froid à cause de l’humidité particulièrement désagréable. A cause de l’humidité, le ressenti du froid équivaut à -2° ou -3° sur le thermomètre. En captant l’air humide de la pièce et en restituant de l’air chaud, ces appareils sont très efficaces.

buches

  • Poêles à bûches
  • Inserts à Bûches
  • Poêles à granulés
  • Inserts à granulés
  • Poêles de masse
  • Chaudières à bois
  • Chaudières à granulés
  • Chaudières à plaquette

Type d’intervention Coût indicatif
Chaudière à bois performante avec pose du conduit de fumée 8 000 à 14 000  euros
Chaudière à bois automatique 5 000 à 25 000 euros
Insert 1 000 à 5 000 euros
Poêle à bûches 1 000 à 5 000 euros
Poêle à granulés 1 600 à 6 000 euros
Poêle de masse 5 000 à 16 000 euros

2. Se chauffer grâce au soleil

Le rayonnement solaire qui atteint la surface de la planète en un an représente plus de 10 000 fois la consommation mondiale et totale en énergie. Et avec une espérance de vie estimée à 3 milliards d’années, le soleil nous promet encore un bel avenir…

  • Le photovoltaïque

Le soleil est une énergie  inépuisable, gratuite et naturelle, les panneaux photovoltaïques transforment  l’énergie solaire en électricité. La durée de vie des panneaux solaires est de 20 à 35 ans. Pour 9 m2 de panneaux installés sur votre toit plein sud et inclinés à 30° vous pouvez générer de 1000 à 1100 KWh par an.  Pour installer des panneaux photovoltaïques, il faut être propriétaire de son logement et avoir une autorisation du maire de sa commune.

photo

Le coût du photovoltaïque (matériel et pose) intégré au bâti est d’environ 3500€ à 4000€ TTC/KWc. A cela il faut rajouter les coûts de raccordement au réseau.

Si l’énergie est consommée sur place, il faudra des batteries pour stocker l’énergie produite dans la journée pour une consommation qui aura lieu le soir surtout en hiver, quand il fait nuit !


  • Le chauffe-eau solaire individuel (eau chaude sanitaire)

ecs Différent du photovoltaïque,  le solaire thermique permet de chauffer de l’eau directement avec le soleil sans transformation de l’énergie en électricité. Cette technique est simple, à l’image du tuyau d’arrosage laissé au soleil durant la journée, un fluide spécial circulant dans les tubes chauffe et transmet sa chaleur à  l’eau contenu dans un ballon tampon.L’eau chaude ainsi produite permet de chauffer  l’eau chaude sanitaire. Sur notre territoire cela permet de couvrir environ 70% des besoins d’eau chaude annuels d’une famille moyenne (3 personnes).


3.  La géothermie

La géothermie sur sondes verticales :

E-Thermie Ingénierie

Ce type de captage consiste dans la mise en oeuvre de sondes en U composées de tubes en matériau plastique très robustes et qui peuvent être descendus à des profondeurs importantes, en général 50 à 100 mètres pour les maisons individuelles. Il faut pour cela effectuer un ou plusieurs forage(s) (compter environ 1 mètre de forage par m² habitable).

Une fois que l’installation a été amortie, vous disposez d’une énergie gratuite toute l’année.


4. Chauffe Eau thermodynamique

Les chauffe-eaux thermodynamiques (CET) sont de plus en plus courants, notamment dans le neuf puisqu’ils sont considérés comme une énergie renouvelable et répondent ainsi aux critères de la RT 2012.

Un chauffe-eau thermodynamique fonctionne exactement de la même manière qu’une pompe à chaleur, c’est-à-dire qu’il va capter les calories présentes dans l’air (ou dans le sol) pour chauffer l’eau. Le COP d’un CET est généralement situé entre 2 et 4 et dépend largement d’où se situe la prise d’air. Ainsi, pour être éligible au Crédit d’impôt pour la Transition Energétique (CITE), le COP de l’appareil doit être supérieur à 2,3 et jusqu’à 2,5, selon l’endroit de captage des calories. Les CET permettent de réduire de manière importante les consommations d’énergie de l’eau chaude sanitaire, qui deviennent de plus en plus significatives dans les consommations des maisons RT 2012. Ils répondent par ailleurs à l’obligation d’avoir une production d’énergie renouvelable.

Pour plus d’informations, consultez le site conseils-thermiques.org